L’odeur de l’iode et celle de la garrigue. Le bruit des vagues et le chant des cigales. La nage sportive et la randonnée bucolique. Le charmant cœur de ville et la plage des chalets. Un décor de cinéma. Le grenache qui coule à flot et les huitres par douzaine sur les plateaux.

A 1h15 de Toulouse, Gruissan est une destination aux multiples facettes, qui s’apprécie de bien des manières. Mais nous à la Food Locale, on a décidé de te parler de son côté gourmand.

Gruissan, et le goût de la tarte aux pignons

C’est l’heure du petit déjeuner et celle du marché au cœur du village de Gruissan. Il fait encore un peu frais mais les couleurs des étals font l’effet de rayons de soleil. On craque déjà sur un petit pot de tapenade aux olives séchées et un peu de miel du Roussillon. Pourtant, nous n’étions même pas venus pour cela.

Mais il fallait bien traverser le marché pour arriver à la boulangerie Bernard. Une tarte aux pignons nous y attend. Enfant du pays revenu de Marseille, Alain, artisan boulanger, la prépare depuis 2007 avec ses souvenir de jeunesse et la recette de sa maman. De la
pâte feuilletée, une crème rappelant la frangipane, de la meringue et bien sûr, des pignons… Parfaite pour accompagner un café allongé.

Une mise en bouche avant de partir déambuler dans les rues
calmes du village et de monter jusqu’au château et à la tour Barberousse. Là-haut, on a une vue imprenable jusqu’à la plage. On savoure un peu la chance d’être ici ici hors saison.

Tourisme Toulouse

La perle et la plage

Il ne fait toujours par 37.2 et nous ne sommes plus le matin mais nous décidons de passer par la plage et de rouler à travers les allées de chalets colorés. Un autre atout charme de Gruissan.

Tout au bout de la route, c’est la Perle Gruissanaise qui nous ouvre les portes pour continuer la journée dégustation. Ici, c’est « à la bonne franquette » comme on dit. On commande un plateau d’huitres – 15€ la douzaine – puis on passe au chaud : une salade de poulpe, du poisson frais vendu et cuisiné au kilo. Des couverts, un plateau, on s’installe au bord de l’eau et on vient chercher son plat à l’appel de notre numéro. Mathilde et Greg ont repris ce lieu unique en 2017 et ouvrent chaque jour de l’année pour des dégustations et d’avril à septembre pour la restauration. Ils pêchent, élèvent huitres et moules et servent du poisson de Méditerranée. Un bout du bout du monde.

Du vin et des jeux

Tiens, on n’a pas encore parlé de boire. Il est encore un peu tôt. Allons donc faire un tour dans le massif de la Clape, jusqu’à la Chapelle Notre Dame des Auzils et son parcours jonché de cénotaphes puis ses étranges ex-votos. Un jardin, puis un cimetière marin pittoresque devant lequel on aurait tort de passer son chemin. Non loin, se situe le Château de Bouïs, ses chambres d’hôtes, la terrasse de son restaurant au cœur des vignes et ses cuvées d’exception. Au sein du domaine, les visiteurs sont invités à déchiffrer la légende du Bouïs, à travers un parcours ludique, interactif et olfactif pour petits et grands. Nous, on préfère déguster dans le chai, et repartir avec la cuvée Arthur, un vin rouge syrah et grenache, sombre, aux arômes de fruits noirs.

Gruissan, la mer, toujours la mer…

Cela tombe bien. C’est maintenant, l’heure de l’apéro. Devant la capitainerie, notre lodge boat nous attend. C’est un prototype dans lequel nous dormirons. Car à Gruissan, dès à présent, c’est 35 chalets flottants qui ont été installés face à la plage des chalets. Un projet ambitieux intitulé « Les îlots de Gruissan » porté par la société Alliance Plaisance À l’intérieur, une cuisine, un salon, une jolie chambre et une salle de bain. Surtout, une terrasse incroyable, posée directement sur l’eau.
Nous flottons, et ce n’est pas qu’une impression. Et pour ceux qui vous nous demander : oui ça tangue mais très légèrement. En tout cas, le lieu est magique et procure un vrai sentiment de déconnexion. Demain, on mettra le réveil tôt pour regarder le lever du soleil sur la mer depuis la
chambre. Ensuite, on filera aux cabanes près de l’étang d’Ayrolles, juste après le retour des barques. On espèrera que la pêche a été bonne et que Benjamin revienne avec une belle daurade royale bien fraiche à bon prix. Pour que la journée commence avec la promesse d’une belle grillade.

Gruissan a définitivement tout pour attiser et satisfaire la gourmandise de ses visiteurs et de vous, lecteurs.

Envie de découvrir d’autres escapades en Occitanie ? C’est par ici !

(les photos qui illustrent cet article ont été prises par Élodie !)