Toi non plus, tu ne savais pas qu’il existait une journée mondiale du Nutella ? Et bien en ce vendredi 5 février, c’est bien la fête de la célèbre pâte à tartiner ! Et comme nous aussi, on adore étaler cacao ou noisettes sur une bonne tranche de pain grillé, on t’a trouvé des alternatives locales toulousaines. Pour te régaler, sans huile de palme.

Une pâte à tartiner au cacao cru chez KléZia

Chez KléZia, la pâte se dit à déguster… sans complexer ! Raphaëlle et sa pâtisserie gourmande à indice glycémique bas propose une recette mêlant cacao et noisette tout en équilibre. Elle est végane et riche en fibre. Le secret ? « Le cacao cru, non torréfié, apporte une petite amertume et un léger goût de banane », explique Raphaëlle.
À cela, elle ajoute de l’huile d’olive vierge, du sucre complet, de coco et des noisettes ! Attentive à la qualité de ses produits, elle se fournit chez Vincent Potier, à la ferme de l’Écureuil dans le Tarn-et-Garonne. A la fin de la préparation, elle ajoute même quelques éclats de noisettes. Pour un résultat très fondant et croustillant !

Une pâte à déguster à découvrir ici !

Un Nutella 100 % producteur : La Patayan

Producteur de noisettes à Esparsac, Yannick Taupiac s’est lancé dans une expérience audacieuse et gourmande. Celle de fabriquer sa propre pâte à tartiner avec des noisettes du Tarn-et-Garonne ! Et nous, pour l’avoir gouté, on peut le dire. La Patayan, c’est notre préférée !
Encore en phase d’expérimentation, Yannick la prépare artisanalement, dans sa cuisine, en ajoutant du sucre de canne bio, du chocolat noir ou au lait et un soupçon de cacao amer. Surtout, la recette de la Patayan, ce n’est pas moins de 50% de noisettes, et une alternative raisonnée au Nutella. « Du producteur à la tartine », comme Yannick le dit.  

En vente à l’Épicerie des Délices de Ramonville et chez Minjat à Colomiers

Un praliné onctueux chez Maison Magdala

Dans la toute jeune Maison Magdala, on a troqué la pâte à tartiner pour le praliné, un mélange plus onctueux et fluide. Mais bien étalé sur des pancakes, le résultat est tout aussi délicieux ! L’important c’est de pas déborder.
Fidèle à la démarche locavore de la maison toulousaine, Vincent le prépare avec un mélange de noisettes du Lot-et-Garonne. Il y ajoute de l’amande « 
qui adoucit la recette », explique-t-il. Le secret de son praliné, c’est sa maitrise de la préparation. « Cuire à coloration, pousser un peu la cuisson pour obtenir une caramélisation et une odeur puissante qui accrochera ensuite les papilles et aura de la longueur en bouche ». Nous, c’est l’eau qu’il nous a mis à la bouche.

Une pâte à tartiner à découvrir ici !

Une pâte à booster imaginée à Toulouse : Hoope

Chez Hoope, ce sont les recettes qui sont pensées depuis Toulouse ! Avec deux diplômes d’ingénieurs agronomes obtenus à Purpan, Alexis et Christophe se sont lancés dans la création de produits alimentaires à base de spiruline. La spiruline ? C’est cette petite algue alimentaire bleu-vert que l’on dit pleine de bienfaits !
Et le tout premier produit lancé par Hoope est bien une pâte à tartiner. Si elle est produite dans le centre de la France, la recette imaginée depuis Toulouse ne contient pas d’huile de palme et pas d’additifs. Elle est 30% moins sucrée que sa célèbre cousine et 100% végétale… la spiruline en plus pour donner un petit coup de fouet à l’organisme.

Découvrir la pâte à tartiner à la spiruline de Hoope ici

Sinon, vous pouvez aussi tester les pâtes à tartiner des chocolatiers toulousains comme Cacaofages, Pillon ou Criollo, qui sont-elles, fabriquées sur place, la plupart à base de noisettes du Piémont IGP. Quant à nous, on vous laisse à votre choix 100% local, on a des crêpes à faire sauter dans notre poêle. 

D’ailleurs, pour une super recettes de crêpes, c’est par ici que ça se passe !