Tu cherches des spots de pique-nique à Toulouse ?! Pas besoin de faire 100 kilomètres pour manger en plein air et se dépayser. Dans la ville rose, ou juste à côté, on te partage nos spots secrets pour un pique-nique gourmand et voyageur. A l’ombre des arbres, près d’un plan d’eau, dans les étoiles ou en haut d’une colline, on se met bien.

Un air de Louisiane au bassin des filtres

On quitte les Amidonniers pour la Nouvelle-Orléans en choisissant de pique-niquer au bassin des Filtres. En arrivant, on contourne les jolis chalets colorés et leur terrasse de bois, qui nous plongent directement dans l’ambiance Louisiane. Qui aurait cru qu’il y avait un lieu aussi dépaysant à Toulouse ? Sur la gauche, on contourne le bassin et quelques places se dessinent pour manger au
bord de l’eau. Sinon, on choisira l’autre côté, un peu plus arboré donc un peu plus à l’ombre. Mais si tu as de la chance et que tu es le premier à arriver, tu apercevras le petite ponton tout mignon pour
poser ta nappe et tes munitions. LE lieu parfait qui respecte la devise de la Nouvelle-Orléans : « laissez les bon temps rouler…. »
Qu’est-ce qu’on mange ? Un po-boy, un énorme sandwich au poisson, aux écrevisses, aux huîtres ou à la viande…

Tourisme Toulouse

Un pique-nique balte à Toulouse au parc de l’Observatoire

Sais-tu qu’une fois la nuit tombée, on peut visiter cet ancien observatoire et découvrir le ciel et les étoiles avec lunettes et télescope ? De jour, le parc se dore sous le soleil mais conserve cette
atmosphère si particulière, presque cosmique. L’architecture des bâtiments rappelle quelque peu l’imposante période soviétique mêlée au charme des villes baltiques. Déjà l’entrée impressionne avec son immense bâtiment à colonne. On s’installe en petite comité à côté d’une des coupoles, de la tour ou d’un autre équipement astronomique atypique. On pique-nique sous les arbres, la tête
dans les étoiles et au milieu des écureuils.
Qu’est-ce qu’on mange ? Du Rosolje, une salade aux harengs, betteraves et pommes de terre.

Ambiance Méditerranéenne à Port Sud

On se croirait à Sète ou à Port-la-nouvelle, et pourtant, on est à Ramonville à quelques encablures de la station de métro. Bien installé au bout du long ponton, parce qu’il n’y a personne, on déjeune au bord de l’eau avec la vue sur les bateaux. Certes, ils ont plutôt l’air de péniches, et tout autour, les immeubles nous rappellent à la ville mais les ports de plaisance de Méditerranées ne sont pas tous bucoliques. Quand bien même, on tremperait bien les pieds dans l’eau ou on partirait bien pour une petite croisière sur le canal du Midi, qui lui, n’est pas si loin.
Qu’est qu’on mange ? Des tielles, petites tourtes garnies de poulpe épicé.

Sunset sur la colline de Pech David

Tu vas nous dire, Pech David, pour un toulousain, cela n’a rien d’un secret. Mais attend qu’on te précise… Remonte jusqu’à la rue de Fondeville. Là, laisse ta voiture et remonte le chemin qui longe
la colline. Tu passes à droite d’une maison qui doit appartenir à un certain Keller. Là, tu l’apercevras : cette tranquille clairière qui surplombe l’Ariège et la plaine. Nappe, bougie, panier, on s’installe dans l’herbe parsemée et on attend le coucher du soleil pour un pique-nique stylé et romantique.
Qu’est qu’on mange ? Des toasts de saumon, des fraises et du champagne des fées.

 Et d’autres idées de pique-nique à Toulouse par ici avec l’article qu’avait écrit Ugo l’année dernière !